« C’EST LA BEAUTÉ QUI SAUVERA LE MONDE? »

Le personnage du peintre Mark Rothko, dans la pièce Rouge, dit qu’il ne craint qu’une chose dans la vie, soit qu’un jour, le noir avale le rouge ; qu’un jour, l’obscurité l’emporte sur la vie. Et c’est une crainte, je crois, qui est partagée par de très nombreuses personnes quand on regarde tout ce qui se passe avec les dérèglements climatiques, les sautes d’humeur des puissants de ce monde, l’écart qui se creuse entre les très riches et les autres, la montée du populisme, la colère des gens, la manipulation de l’information, la situation des immigrants, etc. Le monde change sous nos yeux à une vitesse fulgurante et les raisons d’être inquiets sont bien réelles.

Toutefois, lorsqu’on regarde l’action de personnes comme Greta Thunberg, cette étudiante suédoise qui a ému le monde avec son discours sur l’environnement devant les représentants de l’ONU ; comme Malala Yousafzai, cette jeune Pakistanaise qui a affronté les Talibans dans son combat pour l’éducation des filles ; comme Boyan Slat, ce jeune Néerlandais qui a entrepris de nettoyer les océans de tout le plastique ; comme ces milliers de personnes qui plantent des millions d’arbres pour contrer le réchauffement de la planète, on ne peut qu’être envahi par un sentiment de beauté devant la grandeur et la noblesse de ces actions. Oui, comme le dit Dostoïevski, la beauté pourra sauver le monde, mais pas seulement la beauté de la nature qui fait naître en nous le désir de la préserver pour nos enfants, mais aussi, et surtout, la beauté des grandes actions humaines nourries par le cœur, la générosité et l’amour de la vie.

Les pièces que j’ai choisies cette saison-ci mettent en scène des hommes et des femmes confrontés au grand, au beau, au terrible, au vide, au mensonge, à la brûlante vérité; tous auront un choix à faire entre le nouveau qui fait peur et le pareil au même qui enlise; cinq pièces pour cinq prises de conscience de la part de personnages qui, je le souhaite ardemment, trouveront un écho en vous.

 

MICHEL NADEAU