Nous dévoilions hier la programmation de notre saison 2017-2018, la toute première de notre nouveau directeur artistique, Michel Nadeau. Après une 40e saison couronnée de succès – plus de 3000 abonnés et 36 000 spectateurs estimés – Michel prend la barre de La Bordée en souhaitant y apporter sa propre couleur, tout en poursuivant la mission du théâtre, qui est celle d’offrir un théâtre populaire.

 

« Je souhaite inscrire l’action de La Bordée au cœur des préoccupations et de la vie des citoyens de Québec. Proposer un théâtre qui soit en phase avec son milieu et en est le témoin, en exprime la vitalité et la spécificité. » C’est ainsi qu’il entend présenter une programmation orientée davantage vers la dramaturgie québécoise et contemporaine, et le théâtre de création.

 

Son directorat s’articulera autour de trois grands volets : la création (résidences de création et d’auteurs), la médiation culturelle (projets auprès des communautés culturelles et des nouveaux arrivants notamment) et la relève (programme de mentorat pour les jeunes scénographes).

 

Empreinte d’humanité et de bienveillance, la saison 2017-2018 concoctée par Michel Nadeau célèbre l’humain dans ses parts d’ombre et de lumière. « Quand on prend le pouls du monde, à la télévision, dans la presse, sur Internet, on ne peut s’empêcher d’être inquiet pour la planète, pour nos enfants, pour l’avenir. Comment le théâtre peut-il parler de ce monde sans ajouter de l’angoisse à l’angoisse, de la noirceur à la noirceur ? En y opposant le meilleur. Parce qu’il existe. Il existe dans des milliers d’actions quotidiennes, dans des milliers d’initiatives de personnes de bonne volonté qui ne sont relevées nulle part. Le meilleur côtoie toujours le pire. Pour cette première saison, j’ai donc voulu miser sur le meilleur. »

 

Pour ouvrir cette 41e saison, un texte d’une grande sensibilité qui a grandement inspiré Michel Nadeau : Bienveillance de Fanny Britt. La pièce raconte l’histoire de deux amis d’enfance qui se retrouvent 20 ans après leur dernière rencontre en raison d’un triste accident. Nourrir ses ambitions ou préserver une ancienne amitié ? Tel est le choix difficile que devra faire l’un des personnages. Cette fable morale sur la fragilité de nos convictions sera mise en scène par Marie-Hélène Gendreau.

 

Suivra une création du Théâtre Niveau Parking, coproduite avec La Bordée : Centre d’Humbles Survivants Légèrement Détraqués (CHSLD). À travers ce spectacle comico-tragique, Véronika Makdissi-Warren pose un regard tendre et humoristique sur la vulnérabilité de la vieillesse. Une première étape de création du spectacle avait été présentée lors d’une soirée « Carte blanche » en novembre 2015.

 

En janvier, Maxime Beauregard-Martin fait revivre sur nos planches sa Mme G., qui a reçu un accueil fort enviable lors de sa présentation à Premier Acte en avril 2016. Ce docu-théâtre retrace la vie de celle qu’on appelait affectueusement Madame Thérèse, et qui a fait les belles heures des noctambules de Québec.

 

Quatrième production de la saison : Une bête sur la lune de Richard Kalinoski. Un texte d’une grande beauté qui relate l’histoire d’un jeune Arménien ayant fui le génocide pour s’installer en Amérique, et tout recommencer. Jouée partout à travers le monde, lauréate de cinq Molières lors de sa création en France, cette pièce traite de l’exil et de tous ces réfugiés pris entre les douleurs du passé et l’avenir à construire.

 

Pour clore la saison, un suspense haletant de Jean Marc Dalpé, mis en scène par Patric Saucier : Lucky Lady. On y suit Bernie, un jeune délinquant qui, souhaitant se racheter, misera le tout pour le tout sur un cheval… Il veut sa chance, une dernière chance.

 

Pièces en accueil

Deux pièces invitées sont également à l’affiche de notre 41e saison :
Du 28 novembre au 9 décembre, nous accueillerons le spectacle J’aime Hydro de Christine Beaulieu, une coproduction de Porte Parole, Champ gauche et Festival TransAmériques. Ce docu-théâtre en 5 épisodes remporte présentement un vif succès sur la scène montréalaise. Beu-Bye – La revue de l’année de Québec revient également en décembre pour une quatrième année, pour le plus grand plaisir des spectateurs. L’équipe revisitera l’actualité locale et nationale de l’année 2017, dans une série de caricatures, de chansons et de sketchs humoristiques et caustiques.