Bonsoir et bienvenue au Théâtre La Bordée.

 

C’est ce que je viens dire dans notre salle, tous les soirs de première, à vous tous, spectateurs et aux spectatrices, occasionnels ou abonnés. Ce mot de bienvenue, j’avais très hâte de vous le dire à nouveau; c’est quand une chose nous est enlevée qu’on réalise à quel point elle nous manque. Et vous nous avons manqué! Comme je sais que nos spectacles vous ont manqué; ces moments précieux où on prend le temps de s’arrêter, d’être ensemble, et d’écouter, à l’unisson une histoire qui parle de nous.

 

Avant que n’éclate la pandémie, on vous préparait une saison extraordinaire, avec une douzaine de spectacles et plein de nouveautés. Le thème en était : Mouvement libre. Parce que La Bordée allait ailleurs, librement, dans de nouvelles zones. Et puis est arrivé ce qui est arrivé partout sur la planète. Nous avons dû changer beaucoup de choses. Mais notre thème est toujours, Mouvement libre, parce que la contrainte n’annule pas la liberté, elle la rend plus créative.

 

Ce qui a guidé nos choix, c’est de vous présenter le plus de choses possible et de faire travailler le plus d’artistes et d’artisans possible, car notre milieu a été très durement touché par cette pandémie. Nous sommes donc très fiers de vous présenter notre programmation pour l’automne 2020 qui rassemble des lectures, une production, deux pièces en accueil, le projet Foule ainsi que trois auteurs en résidence. Et si les dieux nous sont favorables, si la 2e vague appréhendée ne se change pas en tsunami, nous nous dévoilerons, vers la fin de l’automne, la deuxième partie de notre saison 2020-2021.

 

En vous souhaitant un bel automne parmi nous!

 

MICHEL NADEAU