Résumé

Au contact de Lisa, rencontrée dans un bar, Sean, fraîchement sorti de prison, pense trouver un nouveau souffle, une seconde chance. Mais rapidement, les origines «norvégiennes » de Lisa prennent beaucoup de place dans la conversation. Une escalade de quiproquos drôles et malaisants suit, confrontant les deux solitudes dans leur identité.

 

Être Norvégien, c’est un « feel good show » qui nous rappelle qu’apprécier le moment présent et se connecter à l’autre sont essentiels, mais qu’on l’oublie trop souvent.

 

En Norvège, on est habitués à la noirceur dans la tête du monde. Même qu’on préfère ça. Parce que s’il y a pas un peu de noirceur, à quoi tu peux bien penser? Nous autres, les Norvégiens, on pense que les gens qui sont heureux sont un peu prétentieux. T’en penses quoi?

 

La Bordée innove aussi dans le paysage théâtral de Québec en présentant de courtes pièces en formule 5 à 7. Inspirés du concept écossais A play, a pie and a pint, amené au Québec grâce au Théâtre de la Manufacture, Les 5 à 7 de La Bordée vous proposent une pièce de 45 à 60 minutes avec une consommation et un goûter léger pour la somme de 20$.

Crédits

Une production du Théâtre Bistouri

Texte : David Creig
Traduction et adaptation : Marc-André Thibault
Mise en scène : Marc-André Thibault
Production : Marc-André Thibault
Éclairages : Étienne Marquis

Distribution

Éric Leblanc

Crédit photo: KEDL

Éric Leblanc
Sophie Thibeault

Crédit photo: Éva-Maude TC

Sophie Thibeault